Merci !

Comme vous pouvez le deviner, j’ai été ces dernières semaines et suis encore aujourd’hui submergé de messages de sympathie à l’occasion de ma fête patronale (saint André le 30 novembre !), de mes célébrations d’adieu à Malines, Bruxelles et Nivelles et, bien sûr, de la fête de Noël et la nouvelle année 2016. Cela va des simples cartes de vœux à ce rouleau de 9 mètres de long qui me fut offert à la Cathédrale de Bruxelles, contenant sur trois colonnes des centaines et des centaines de messages, en français et néerlandais, recueillis sur un site « Merci, Monseigneur ! »

Il m’est matériellement impossible de répondre à tous ces messages de manière personnalisée. Mais je tiens à vous dire combien ces messages m’ont touché. Je ne suis habituellement ému que lorsqu’il s’agit de l’amour de Dieu pour nous ou de la détresse humaine, très rarement quand il s’agit de moi-même. Mais aujourd’hui je tiens à vous dire que j’ai été souvent bouleversé jusqu’aux larmes en lisant vos mots de gratitude à mon égard. Vous avez si bien compris le fond de mon âme ! Mon attachement à la personne de Jésus en qui se résume tout l’amour de Dieu pour nous. Et comment aimer Jésus sans aimer aussi sa mère et notre mère, la Vierge Marie ? Vous avez vibré à mon grand amour pour la liturgie célébrée avec cœur et respect. Vous avez saisi ma pédagogie de prêtre et d’évêque : ne jamais classer les gens avec des étiquettes, mais toujours leur offrir un avenir par la confiance que nous leur faisons. Vous avez perçu ma prédilection spontanée pour les personnes dont la vie a été blessée ou abîmée. Vous avez compris mon désir obstiné de rencontrer, sur le terrain, le peuple qui m’était confié, spécialement à travers mes longues visites pastorales. Et enfin vous avez sympathisé avec mon effort résolu de donner des prêtres à l’Église. Et le Seigneur m’a exaucé pour votre plus grande joie.

Merci d’avoir dit tout cela avec vos mots si simples et si beaux !

Il me reste à vous souhaiter un beau et saint temps de Noël et une heureuse année nouvelle.

Je vous bénis de tout cœur.

Mgr André LÉONARD.

Source : BELGICATHO – blog catholique belge de réinformation proposé par des laïcs

2017-10-14T07:59:09+00:00