Chers amis et amies de «Maranatha-Conversion»,

L’aventure de «Maranatha» a déjà 12 ans. Ce n’est pas encore la pleine maturité, mais nous en approchons ! Dans les premières années, il fut surtout question de réunions de prière, de retraites et de pèlerinages, qui rassemblèrent d’ailleurs souvent un bon nombre de participants.

Avec le temps, les choses ont évolué et progressé. Mon dernier éditorial datant de 2017, le moment est venu de vous donner un écho des événements récents.

L’année 2018 fut particulièrement riche. Le 18 janvier à Mexico, Sabrina Covic Radojicic et François Eliat Eliat ont reçu, au nom de «Maranatha», deux reproductions officielles de l’image miraculeuse de Notre-Dame de Guadalupe, protectrice de la Vie et protectrice de notre mouvement «Maranatha». Une des deux copies se trouve à Gent (Gand), chez François, dans la maison «Maranatha-Belgique» et l’autre a trouvé accueil dans le Centre de Paix «Sakramento» qui est, en quelque sorte, la «Maison Mère» du mouvement, à Medjugorje. Cela signifie que, pour les personnes qui prient devant elles, c’est comme si elles se recueillaient devant l’image originale. Splendide !

En 2018 nous avons aussi organisé des rencontres importantes comme, par exemple, du 21 au 24 septembre, la semaine des «Nuits des Témoins» en partenariat avec l’«Aide à l’Eglise en Détresse» (AED). Ces rencontres ont rassemblé des centaines de fidèles autour du Cardinal Puljic à Sarajevo (Bosnie-Herzégovine), de Mgr Janjic à Kotor (Monténégro), Mgr Uzinic (Dubrovnik) et Mgr Hoser à Medjugorje (Bosnie-Herzégovine). Étaient aussi présents Marc Fromager, directeur de l’AED-France, le Père Kyril Gorbunov, Vicaire Général de Moscou, et Sœur Houda Fadoul, religieuse syrienne, supérieure d’un monastère situé dans le désert à 80 km de Damas.

Désormais, nous mettons en place ces rencontres passionnantes et si importantes des «Maranathons». Quelle trouvaille que ce nom qui invite à «courir» vers Celui qui «vient» ! Ils débuteront le 4 de chaque mois par un échange avec des personnes de toutes traditions spirituelles qui viendront partager de manière informelle et fraternelle leurs point de vue sur des thèmes spirituels. On cherchera, autant que possible, à organiser ces journées autour d’un moyen d’expression fédérateur comme l’art, notamment la musique, avec le concours d’artistes chrétiens. La journée du 4 sera suivie par les journées du 5 et du 6 du mois, lesquelles seront des journées de prière et, pour ceux qui le désirent, de jeûne.

Le mouvement «Maranatha-Conversion» tend spontanément à se déployer pour rayonner dans le monde entier. C’est dans la logique des choses ! Car les défis sont immenses et nous sentons tous que l’heure est grave, dans l’Église et dans le monde entier. D’où l’urgence de créer des liens, de tisser comme un Réseau de Lumière, une Toile d’Espérance à travers le monde, en prenant comme points d’appui privilégiés les Sanctuaires du monde qui se sentiront appelés à nous rejoindre. Nous devons, en premier lieu, nous recentrer autour des intentions de prière proposées chaque mois par le Pape. Tous les mois, parmi les intentions principales proposées aux participants des «Maranathons» se trouveront donc celles que présente le «Réseau Mondial de la prière du Pape». C’est pourquoi les vidéos réalisées par ce réseau sont incluses dans nos sites.

Déjà plusieurs sanctuaires nous ont rejoints ou sont sur le point de mettre en place dans leur sanctuaire un groupe de volontaires pour ces 3 journées exceptionnelles, mensuelles et mondiales… Le premier sanctuaire a été Kibeho, où, dès février 2018, fut vécu un premier «Maranathon», en présence de l’évêque, Mgr Célestin, et de la voyante Nathalie et du petit groupe de 7 enthousiastes venus de Maranatha-Belgique.

Nous proposons évidemment des pèlerinages-Maranathon à Medjugorje. Pour ceux qui le souhaitent, ils pourront être des temps privilégiés de « formation », au cas où ils auraient envie de fonder un «Maranathon» dans un Sanctuaire près de chez eux, ou alors de se joindre à un groupe déjà existant. Nous vous tiendrons régulièrement au courant des nouvelles et initiatives diverses et, si vous vous sentez appelés à le faire, nous serons heureux que vous nous rejoigniez.

Chers amis, le monde est potentiellement en feu à beaucoup d’égards. Tous les moyens humains, politiques, diplomatiques, sociaux et économiques doivent être mis en œuvre pour éviter des catastrophes majeures. Mais rien n’aboutira sans la prière. Dans chacune de ses apparitions de par le monde, la Vierge Marie nous l’a rappelé avec insistance. La comparaison utilisée par sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus est éloquente. «Donnez-moi un point d’appui et un levier et je soulèverai le monde», disait Archimède. La petite «futée» de Lisieux raisonnait de manière semblable : «Pour soulever spirituellement le monde entier, nous avons, nous, comme point d’appui Jésus ressuscité et Marie élevée au cieux. Et notre levier à nous, c’est la prière». Que celui qui a des oreilles entende !

Savines-le-Lac, le 12 décembre 2018, en la fête de Notre-Dame de Guadalupe,

Mgr André Léonard,

Archevêque émérite de Malines-Bruxelles,

Chapelain au Sanctuaire de Notre-Dame du Laus

2019-05-24T10:01:27+02:00

Notre site utilise des cookies. En utilisant notre site Web et en acceptant cette politique, vous consentez à notre utilisation des cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Fermer