Qui sommes-nous2018-12-26T14:57:50+00:00

Deux fondateurs : Mgr André Léonard et Sabrina Čović Radojičić

Mgr André Léonard est né le 6 mai 1940. Avant son épiscopat, il a été professeur de philosophie pendant plus de 20 ans à l’Université catholique de Louvain ainsi que, pendant 13 ans, supérieur du Séminaire universitaire Saint-Paul à Louvain-la-Neuve. Comme prêtre, il a donc vécu la majeure partie de son ministère dans le monde des jeunes.
Mgr André Léonard a été évêque de Namur (Belgique) durant 19 ans, puis archevêque de Malines-Bruxelles pendant 6 ans avant de se retirer en France, dans les Hautes-Alpes, où il est vicaire en paroisse et chapelain au sanctuaire Notre-Dame du Laus, consacrant ses temps libres à l’écriture et à la prédication de retraites spirituelles.
Il  fut membre de la Commission théologique internationale (organe consultatif de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi).
Sa devise épiscopale est « Maranatha ! », ce qui signifie «Viens, Seigneur ! ». En effet, l’Eglise n’attend rien de moins que le retour de Jésus dans « la gloire ». Sa venue (et elle seule) anéantira l’AntiChrist (2Th 2,8). Il reviendra pour une « restauration » et une « régénération » (Mt 19, 28 ; Ac 3, 21), accomplissant le règne de Dieu     « sur la terre comme au ciel » (Mt 6,10), avant de « remettre » le royaume au Père (1Co 15, 22-28).
Ainsi le mouvement de Mgr Léonard et ses structures reprennent-elles ce mot, qui est une prière : « Maranatha ! »
Mgr André Léonard est l’initiateur, avec Mme Sabrina Covic, du mouvement spirituel mondial « Maranatha Conversion » qui invite les gens de bonne volonté de toutes traditions spirituelles, à intercéder, à prier pour la conversion du cœur humain et la guérison de l’humanité.

Sabrina Čović Radojičić est née à Osijek (Croatie) en 1966. Elle a grandi à Paris et a effectué de nombreux séjours aux États-Unis. Mariée à Vladan Radojicic, ils ont deux enfants, Katarina et Matthieu.
Proche des voyants de Medjugorje, elle est l’auteur et/ou la traductrice de livres, de documentaires vidéo, de Cds qui ont tous pour thème « Medjugorje ». Elle a aussi raconté son témoignage « Je voulais aider le Ciel à sauver le monde alors j’ai organisé des voyages », publié dans la maison d’édition qu’elle a elle-même fondée : les Editions Sakramento.
En 2007, Sabrina a cofondé avec Mgr André Léonard, désormais archevêque émérite de Malines-Bruxelles (Belgique), le mouvement de prière             « Maranatha Conversion », mouvement international, œcuménique et inter-religieux d’intercession pour la guérison du monde. Ensemble ils ont organisé de nombreuses réunions et rencontres de prière, pèlerinages internationaux à travers plusieurs pays.

 

Les activités de « Maranatha Conversion » prennent de nouvelles dimensions :
1/ Un lieu d’accueil exceptionnel, la maison « Béthanie » qui se trouve à Medjugorje, en Bosnie-Herzégovine. « Béthanie » est une « maison de famille » chaleureuse avec un beau jardin en permaculture et quelques chambres pour accueillir et offrir un séjour ressourçant et calme. De façon particulière c’est un lieu d’accueil privilégié pour les personnes qui souhaiteraient mieux comprendre les activités du mouvement ou des structures avec lesquelles « Maranatha Conversion » collabore depuis des années, dans le but de pouvoir s’engager activement dans l’une de ces structures, en envisageant, par exemple, de fonder et d’animer un Maranathon dans leur pays d’origine.

2/ Le Centre de Paix Sakramento qui comprend trois belles salles de réunions très bien équipées ainsi qu’une librairie. Dans ce cadre, il est possible d’organiser des réunions informatives, des enseignements donnés par des intervenants de qualité. Ce lieu a ainsi accueilli, en septembre 2018, l’étape à Medjugorje, du parcours événementiel de la « Nuit des Témoins » qui se déroula à travers la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro et la Croatie et qui fut organisé avec la fondation pontificale « Aide à l’Eglise en Détresse ».

3/ Les « Maranathons »
Dans les sanctuaires mariaux et hauts-lieux spirituels à travers le monde, les « Maranathons » sont deux journées de prière chaque mois, comme des « marathons » de prière, le 5 et le 6 du mois.
Nous croyons que la prière sauvera le monde. Les Maranathons sont des temps de prière intense dans des endroits privilégiés. Comme dans des         « petites arches de Noé », chacun peut aller s’y réfugier lors de temps personnels difficiles. Les Maranathons permettent de découvrir ou de redécouvrir notre extraordinaire patrimoine spirituel.
Le 4 du mois dans l’après-midi ou en soirée, une rencontre artistique, suivie d’un débat et d’une collation, propose de réunir des personnes de bonne volonté, de sensibilités spirituelles diverses, des croyants ou même des non-croyants, désirant rencontrer « les autres » dans un échange informel et fraternel.

« Maranatha Conversion » et « Maranatha Medjugorje »

Mgr André-Joseph Léonard et Sabrina Čović Radojičić se sont rencontrés brièvement en 2004, puis en 2007 où ils ont commencé à travailler ensemble dans le but de lancer « un mouvement de prière pour la guérison de l’humanité ». Ce mouvement prend en France le nom de                  « Maranatha Conversion » et « Maranatha Medjugorje » pour les activités réalisées en Bosnie-Herzégovine. La première réunion de prière Maranatha eut lieu le samedi 9 mars 2013 dans la basilique du Sacré-Cœur à Bruxelles. Elle fut suivie par d’autres réunions de prière à travers le monde et par le premier grand pèlerinage d’août 2013, en Terre Sainte, avec 550 pèlerins venus du monde entier et la présence de Vicka, messagère de Medjugorje. A partir de 2016,         « Maranatha Medjugorje » propose des rencontres-pèlerinages à travers la Bosnie-Herzégovine, notamment à Medjugorje, Mostar, Sarajevo. Et puisque Sarajevo fut le point de départ de la première guerre mondiale, nous rêvons que Sarajevo devienne le point de départ de la paix mondiale ! Il est également prévu de renforcer les liens privilégiés avec la Terre Sainte en y organisant au moins un pèlerinage annuel.

L’audace d’une ouverture œcuménique et interreligieuse

« Maranatha Conversion » est un mouvement international, catholique, œcuménique et interreligieux.
Nous sommes conscients du risque du relativisme religieux et de la volonté de certains d’imposer une religion mondiale anti-chrétienne, conscients aussi des éléments anti-chrétiens contenus dans d’autres religions. Cependant nous voulons suivre la voie indiquée par les papes récents qui n’ont pas hésité à convier les non-chrétiens à prier avec eux pour la paix, comme Saint Jean-Paul II à Assise, le 22 octobre 1986 (aucune confusion : des prières distinctes en un même lieu et une prière simultanée en des lieux distincts) et à sa suite, le pape François, à de très nombreuses occasions.
« Celui qui fait le bien vient à la lumière » (Jn 3, 21). Lors de la venue glorieuse du Christ règneront avec Lui non seulement les chrétiens (qui ont témoigné de Jésus) mais aussi tous ceux qui auront refusé le mal (Ap 19, 4). Dans les temps très particuliers que nous vivons, il est donc très opportun de réunir les hommes de bonne volonté qui refusent la civilisation matérialiste, nihiliste et porteuse d’une culture de mort.
A Medjugorje, quand la Vierge Marie parle des incroyants, Elle parle de « ceux qui n’ont pas rencontré l’amour de Dieu ». La première parole du décalogue est une parole d’amour :        « Je suis ton Dieu qui t’ai délivré » (Ex 20, 2). Et saint Jean résume la Bible : « Dieu est amour » (1Jn 4,8). Saint Jean-Paul II, à Assise, disait aussi : « Le dialogue interreligieux n’est pas indépendant de l’annonce chrétienne. Je redis humblement ma propre conviction : la paix porte le nom de Jésus-Christ ». Jésus, et Lui seul, anéantira l’AntiChrist (2Th 2, 3-12). C’est pourquoi les rassemblements « Maranatha Conversion » proposent à la fois des temps de rencontre ainsi que le jeûne et la prière.

Maranatha-Medjugorje

L’association Maranatha-Medjugorje est une association déclarée en Bosnie-Herzégovine. Elle reprend les intentions de prière du mouvement international et œcuménique Maranatha-Conversion.

Le mal qui nous entoure est tel qu’il nous paraît normal de le subir, voire de l’appeler «réalité», au risque de sombrer dans la passivité. C’est la raison pour laquelle nous nous sommes demandés de quelle manière nous pourrions diffuser le bien au lieu de laisser le mal s’installer. D’aucuns penseront que nous sommes des utopistes, des idéalistes.

Eh bien, soyons des idéalistes ! C’est donc avec enthousiasme que nous vous invitons à participer à un mouvement tout entier animé du désir de créer les ferments d’unité entre toutes les personnes de bonne volonté : cette unité dont le manque nous fait tant souffrir ne doit pas être une création humaine (on voit ce que la tour de Babel a entrainé) ; elle est un don de Dieu et donc nous l’appelons de nos prières.

Nous proposerons plusieurs fois par an des pèlerinages-rencontres à travers la Bosnie Herzégovine, pays qui permet de dépasser les limites de l’œcuménisme pour devenir inter-religieux.

Structures juridiques

  • « Maranatha Conversion », association française, loi 1901, centralise toutes les activités françaises et internationales. https://maranatha-conversion.com
  • « Maranatha Medjugorje », association inscrite dans le droit de la Bosnie-Herzégovine, s’occupe de la préparation humaine et de l’aspect technique des rencontres dans ce pays, ainsi qu’en Terre Sainte.            https://www.maranatha-medjugorje.com
  • Le « Centre de Paix » à Medjugorje, sur la route qui mène au village de la Mère. Il héberge l’association « Maranatha Medjugorje » qui anime le lieu. Il héberge aussi une librairie (www.sakramento.com) ainsi qu’une bibliothèque, un lieu de rencontres et d’enseignements.

Activités présentes et projets

• Nos principales activités consistent en des temps forts, les pèlerinages et retraites spirituelles «Maranatha» à travers la Bosnie-Herzégovine ainsi qu’en Terre Sainte mais aussi et surtout au lancement de groupes de prière uniques, les «Maranathons», pour un plus grand rayonnement géographique, en générant des «marathons de prière» dans de nombreux sanctuaires mariaux ou centres spirituels à travers le monde.

Commander chez: www.sakramento.com

DEUX LIVRES POUR ENTRER DANS LE CŒUR D’UN MOUVEMENT MARANATHA

« Au Cœur de la Bonne Nouvelle » de Mgr André Léonard

Le prophète Jérémie disait déjà que « le cœur de l’homme est compliqué et malade » (Jr 17,9). Que dirait-il aujourd’hui, face à tant de menaces planant sur l’humanité et le monde ? Oui, l’humanité est malade et a besoin de conversion. Nous avons besoin de conversion. Tous. Avec un groupe de laïcs très motivés, il m’a semblé urgent de lancer un mouvement de prière et d’engagement renouvelé dans la foi en vue de la guérison du cœur humain et de l’humanité. Un mouvement œcuménique international réunissant des chrétiens de différentes confessions.
Dans la conviction que seul le Seigneur peut nous sauver du gouffre et nous rendre l’espérance, nous avons intitulé ce mouvement « Maranatha » (Viens Seigneur, en araméen, la langue de Jésus), nous inspirant de l’avant-dernier verset de la Bible : « Oh oui, viens, Seigneur Jésus ! » (Ap 22,20)

Pour soutenir cette démarche, nous vous proposons ce livret de prière « Au Cœur de la Bonne Nouvelle », spécialement conçu dans cette perspective.

Mgr André LÉONARD,
Archevêque émérite de Malines-Bruxelles,
Chapelain du Sanctuaire de Notre-Dame du Laus (Hautes-Alpes, France).

« Livret de prière pour les Maranathons de prière » de Françoise Breynaert

(extrait de la préface écrite par Mgr Léonard)

Le projet des « Maranathons » est un projet merveilleusement fou. Rien déjà que le nom ! Il nous fait immédiatement penser aux « marathons », à ces courses d’endurance de plusieurs dizaines de kilomètres, mais aussi à la devise de tout le mouvement « Maranatha ! », laquelle n’est rien d’autre que l’ultime prière de la Bible : « Oh oui, viens, Seigneur ! », « Amen ! Maranatha ! » (Ap 22, 20).

Ce mouvement a déjà donné naissance à plusieurs grands rassemblements et à plusieurs pèlerinages, notamment en Terre Sainte et en Bosnie-Herzégovine. Dans la foulée, des groupes de prière sont nés afin de porter, dans l’intercession, tous ces grands défis de l’Église et du monde qui exigent une profonde conversion de nos cœurs et une véritable guérison de l’humanité.

Mais tout le monde n’a pas l’occasion de participer à ces rassemblements et pèlerinages. D’où l’idée d’user de toutes les possibilités offertes par l’imprimé, mais aussi par Internet, pour diffuser un livre permettant à des personnes seules ou à des groupes, de former une immense chaîne de prière englobant la planète entière et élevant jusqu’au Ciel l’ardente supplication de l’humanité pour sa guérison, pour la conversion des cœurs et pour la venue du Seigneur dans la gloire.

Loin de nous éloigner de nos engagements en ce monde, cette attente de l’avènement glorieux de Jésus renforce notre souci de tirer le meilleur parti du temps présent. Car c’est la pensée du but final qui stimule au maximum notre courage sur le chemin qui y conduit. Et c’est l’attention aux réalités éternelles qui nous révèle le mieux l’importance de notre « aujourd’hui ».

Je remercie Françoise Breynaert de nous avoir fourni, en vue de ces  « Maranathons », à la fois un mode d’emploi très concret et un contenu d’une grande richesse. Elle a puisé à une multitude de sources, depuis les plus anciennes jusqu’aux plus récentes, depuis les plus universelles jusqu’à celles qui sont liées à des révélations privées. Et toujours avec un juste discernement.

Je prie le Seigneur et la Vierge Marie de bénir cet ouvrage et d’en faire ainsi un bel encouragement à cette espérance, pour le temps et pour l’éternité, dont le monde a tant besoin.

Mgr André LÉONARD,
Archevêque émérite de Malines-Bruxelles,
Chapelain du Sanctuaire de Notre-Dame du Laus (Hautes-Alpes, France).

Maranathons

Partout dans le monde, des hommes, des femmes et des enfants, de toutes cultures et de tous horizons, se rassemblent depuis des siècles dans les hauts-lieux spirituels de notre terre, des plus célèbres aux presque oubliés.

Ensemble, les 4, 5 et 6 de chaque mois, ils prient pour la guérison du cœur de l’homme et la guérison du monde.